Accueil    

Les perroquets cathodiques

P'rokÉ K'todik

 

Connaissez-vous le zoo cathodique ?

Peuplé d’animateurs névrotiques

 

Mais les beaux parleurs

Les beaux flatteurs :

Sont nos Perroquets d’opérette !

Tient le Ruquio à lunette

Celui qui fait son fond de commerce

Avec les peoples, aux ragots d’averses.

Lui, c’est les jeux de mots :

Légers comme un plumeau

Au détriment de l’invité otage

Qu’il glisse entre deux accommodants montages.

Avouons-le, il s’entoure

D’une cour :

De brèves de comptoir

Hétéroclites, et de coups de boutoir.

 

Ah le Fogiélou, voilà un déplumé

Masqué !

Qui colle à l’actualité gouvernementale

Ou à l’Endemol vénale.

Souvent hargneux

Et ennuyeux.

Avouons-le, il lâche dans l’arène :

L’invité, transformé en gladiateur gégène

Face au courant du public

Vous serez affaibli ou héroïque !

C’est la règle du direct

Soigne ta droite !

 

Le Ardissonn’ le glas, monarchiste,

Fétéchiste :

Du moi-je !

En cage

Dorée

Du Faubourg St Honoré.

Ses ailes

Culturelles

Se déploient dans la mondaine cablée

D’un Rive-Gauche endiablé

Noctambule,

Funambule.

Avouons-le, on adore ses fiches RG

Où l’invité est submergé

De non dits, de garde-à-vues

De spectacles, de revues.

 

Ces trois perroquets du service public

Oublient qu’un zoo cathodique

Doit faire parler de nouvelles espèces rares

Et non protéger nos VIP criards :

Les mêmes têtes

Les mêmes pense-bêtes

Dénaturent la création !

Fracturent la nation !

 

Vivement le grand soir

L’écran noir !

La redevance

Réclamera sa récompense :

En ligne de mire

Nos tristes sires,

Perroquets d’opérette

Sans tambours, ni trompettes

Zappés !

Empaillés !

Sur un pic d’audience : épouvantail !

 

Phil Marso – 5 octobre 2005

 

Traduction PMS de la page 156 de «la font’N j’M !»

 

© Megacom-ik 2005 / 2007

 

konè’C-vs le zo K’todik ?

p’Eplé d’animat’Er névrotik

 

mèl ê bð parl’Er

lê bð flat’Er :

son no P’rokÉ d’oP’rett !

ti’1 le rukio a lunette

cel’8 ki fè son fon 2 kom’Rce

avek lê pipol’, ð rago d’av’Rce.

l8, c’es lê JE 2 mo :

lé’G kom 1 plumô

Ø D’trimen 2 l’invi’T’ ota’J

k’il gliss entr’ 2 akomodan monta’J

avouon-le, il 100’tour’

d’1 kour :

2 brèv’ 2 komtoar

éT’roklit’, É 2 kou 2 boutar.

 

a le fogyélou, voala 1 D’plumé

maské !

ki kol’ a l’aktuali’T gouv’Rnemental’

ou a l’en’Dmol V’nal’.

souven arÑE

É en’8yE

avouon-le, il l’H ds l’ar’N :

l’1vi’T’, transformé en gla’10at’Er G’g’N

fas Ø kouran du publik

vs seré afèbli ou éroïk !

c’es la règle du 10’rekt’

soaÑe ta droat’ !

 

le ar’10sonn le gla, monarchist’,

fétichist’ :

du moa-J !

en KJ

doré

du fØbour s’1 onoré.

L

Ql’tur’L

se D’ploa ds la mond’N K’blé

d’1 riv’-gØch’ en’10ablé

noktambul’,

funambul’.

avouaon-le, on ador’ sê fich’ RG

ou l’1vi’T es submRG

2 non 10, 2 gar’2-a-vu

2 spektakle, 2 revu.

 

 

3 P’rok’É du s’Rvis publik

oubli k’1 zo K’todik

doa f’R parlé 2 nouv’L S’pèce rar’

É non proTG’ no VIP kryar :

lê m’M têt’

lê m’M pens’-bêt’

D’natur’ la kréa’6on !

fraktur’ la na’6on

 

vivemen le gran soar

l’ékran noar !

la re’2vans’

réklamera sa rékompens’ :

en liÑe 2 mir’

no trist’ 6’re,

P’rok’É d’oP’rett

100 tambour ni trompett

zaP’ !

enpa’yé !

sur 1 pik d’Ø10ence : épouvanta’ye !

 
mesure d'audience