Accueil    

6 d'aventur' 2 Phil Marso

la j'Ene m'Ef se C'cha lê y'E É me 10
« vs êt' john wilson bred ? le D'tektiv' don on ne parl' ke ds la rubrik 2'man2 d'enploa ?
- ouè, vs avé k'Lke choz a me propozé ?
- 6 on prenè 1 K'fé ché moa ? Gè p'E-êtr' 1 af'R pr vs.
- ok, mè 6 sa me kout' 500 €, J ne march' pa.
- komen avé-vs 2viné ?
- lê m'Ef ds ton genr', J lê renifl' a 100 m. ds mon job, on apren a re'P'ré lê m'Ef ki chan'J 2 petit' Q'lott 6 foa par jr. J vè te 10're, toa, tu 100 pa le d'Rnié ariva'J 2 pornik. tu r'Spir' tro la poul' 2 lux. »
ari'V ché L, ns repren'yon la konv'Rsa'6on otour d'1 tass 2 K'fé bi'1 cho.
john wilson bred, J s'8E ….
- alé, me fè pa 1 D's'1. 1 strip-teaz' me sufira.
- bon ! J s'8 kol-girl
- l'S-moa 2'viné ton p'Eti nom. E... lola ? marl’N ? kl’R ? .. É p’8 no, ça doa êtr’ nikol’.
- john, vs êt’ ds l’er’Er. mon prénom es an’G’lik, mè lê klien me surnom’ bank 2 sp’Rm’.
- sa c’es ori’jnal !
- 10’zon ke cela asoa la notorié’T sur le li d’1 chambr’ d’ot’L. Gèmerè f’R ap’L a vo s’Rviss.
- ÉC’viss ne vs embal’ pa ?
- no, Gè D’ja a’C doné. voala... il i a k’Lke ané, Gè’Tè av montègne. J me s’8 fè kambriolé 100 me rendre konte 2 ri’1.
- vs avé 1 i’D sur l’ot’Er du kambriola’J ?
- o yes... J kr’1 ke sa ne soa GG, plu konu sou lê ini’6al’ HIV. prtan, j’avè pri lê préko’6on né’C’s’R. j’avè mizé sur le 6st’M d’alarm’ K’pot’-swing, le plu répendu É mi en plass a chak’ retrè dê klien. c’es en alan f’R 1 petit’ D’klara’6on “x” k’on a D’tek’T ché moa le vol 2 1000’lié globul’ blan. c’es la K’tastrof ! avek c’7 p’Rte, Gè m’1tenan la mor o trouss. J méton’ ke GG è pu s’1trod’8re 100 ke J m’en ren’2 kont’. pouvé-vs mè’D a ékl’R6r c’7 énigm’ john ?
- ma foa, on p’E toujr komen’C par 1 d’S100te 2 braguett. »
aprè 2 h d’1spek’6on minu’6’Eze, J kon’6Drè ke ma fou’ye 2 fon en kombl’ aportè 1 c’Rtitu’2. bank 2 sp’Rm’ avè 1 prtek’6on raproché 2 latex. pa la mo’1dre f’8te d’éfrak’6on ! a kou sur, la nf (norm’ francèz’) étè miz’ or 2 koz’. normal, le vi’jle produrex m’aportè son T’moagna’J :
« Gè tou vu, tou entendu É J nè ri’1 konsta’T 2 sus’P. c’es 1’po’6bl’ kon è pu P’nétré 100 f’R 2 kass. for’Cmen, j’orè tou 2 s’8te lo’K’lizé le kouran d’R. »

 

© MEGACOM-IK & Phil Marso - 2004 / 2007

Si... d’aventure ! de Phil Marso

La jeune femme se sécha les yeux et me dit :
« Vous êtes John Wilson Bred ? Le détective dont on ne parle que dans la rubrique Demande d'emploi ?
- Ouais, vous avez quelque chose à me proposer ?
- Si on prenait un café chez moi ? J'ai peut-être une affaire pour vous. 
- OK, mais si ça me coûte 3 000 francs, je ne marche pas. 
- Comment avez-vous deviné ?
- Les filles dans ton genre, je les renifle à 100 mètres. Dans mon job, on apprend à repérer les nanas qui changent de petite culotte six fois par jour. Je vais te dire, toi, tu sens pas le dernier arrivage de Pornic. Tu respires trop la poule de luxe. »
Arrivés chez elle, nous reprenions la conversation autour d'une tasse de café bien chaud.
« John Wilson Bred, je suis… euh…
- Allez, me fais pas un dessin. Un strip-tease me suffira.
- Bon ! Je suis call-girl.
- Laisse-moi deviner ton petit nom. Euh… Lola ? Marlène ? Claire ?… Et puis non, ça doit être Nicole.
- John, vous êtes dans l'erreur. Mon prénom est Angélique, mais les clients me surnomment Banque de Sperme.
- Ça, c'est original !
- Disons que cela assoit la notoriété sur le lit d'une chambre d'hôtel. J'aimerais faire appel à vos services.
- Et mes sévices ne vous emballent pas ?
- Non, j'ai déjà assez donné. Voilà… Il y a quelques années, j'étais avenue Montaigne. Je me suis fait cambrioler sans me rendre compte de rien.- Vous avez une idée sur l'auteur du cambriolage ?
- Oh oui… Je crains que ça ne soit Gégé, plus connu sous les initiales HIV. Pourtant, j'avais pris les précautions nécessaires. J'avais misé sur le système d'alarme Capote-Swing, le plus répandu et mis en place à chaque retrait des clients. C'est en allant faire une petite déclaration anonyme qu'on a détecté chez moi le vol de milliers de perles de globules blancs. C'est la catastrophe ! Avec cette perte, j'ai maintenant la mort aux trousses. Je m'étonne que Gégé ait pu s'introduire sans que je m'en rende compte. Pouvez-vous m'aider à éclaircir cette énigme, John ?
- Ma foi, on peut toujours commencer par une descente de braguette. »
Après deux heures d'inspection minutieuse, je considérai que ma fouille de fond en comble apportait une certitude. Banque de Sperme avait une protection rapprochée de latex. Pas la moindre fuite d'effraction ! À coup sûr, la NF (Norme Française) était mise hors de cause. Normal, le vigile Produrex m'apportait son témoignage :
« J'ai tout vu, tout entendu et je n'ai rien constaté de suspect. C'est impossible qu'on ait pu pénétrer sans faire de casse. Forcément, j'aurais tout de suite localisé le courant d'air. »
 



© MEGACOM-IK & Phil Marso - 2004 / 2007

 
mesure d'audience